50 % d’études d’urbanisme

50 % de maîtrise d’œuvre

présentation

Notre bureau est spécialisé dans les études d’aménagement et d’urbanisme pour les collectivités locales. Le chiffre d’affaires se répartit ainsi  : 50 % d’études d’urbanisme et 50 % de maîtrise d’œuvre.

Les études de maîtrise d’œuvre couvrent un large champ depuis les réhabilitations de quartiers d’habitat social jusqu’aux cimetières en passant par les jardins historiques et les lotissements. Les études d’urbanisme concernent essentiellement la planification urbaine, Plu et Plui, carte communale, mais aussi des études d’urbanisme à des échelles variables (Scot).

Notre aire d’intervention couvre un périmètre de quelque 250 km autour de Chartres (28).

Dans la mesure de nos compétences et par nos formations, nous menons nos études avec la volonté permanent du développement durable. Nous ne surfons pas sur la tendance, mais prônons depuis toujours l’intégration des trois fondamentaux du développement durable à notre travail : l’économique, le social, l’environnemental.

Nous incitons les maîtres d’ouvrage à renforcer la mixité sociale, à encourager le recours aux énergies renouvelables, à réduire les déplacements notamment en voiture et à préserver ou renforcer l’activité économique et l’activité agricole dans le respect d’une utilisation économe de l’espace. La gestion des eaux usées, pluviales et de ruissellement tient une part importante dans nos réflexions, concourant à la préservation de la ressource en eau et à la limitation des risques liés aux inondations. Nous proposons des techniques alternatives éprouvées comme les noues engazonnées, la rétention à la source…

Cette préoccupation est également présente dans la vie quotidienne de l’agence. Nous avons choisi l’implantation en centre ville pour permettre aux collaborateurs de venir travailler à pied, en vélo ou en transport en commun. Nous optimisons les trajets professionnels en voiture et utilisons les transports en commun quand cela est possible. Nous économisons et recyclons le papier, trions nos déchets et sommes vigilants à nos consommations d’énergie. Pour reprendre le slogan de l’Ademe, « Il n’y a pas de petits gestes quand on est soixante millions à les faire » .